Agenda mars 2018

Loïe Fuller dansant avec son voile, 1897. Exposition Degas danse dessin, Musée d'Orsay.

C'est pour bientôt !

Ce qu'on ira voir en mars :

# Six, dernière création de Nathalie Pubellier, du 5 au 7 mars à l’espace Bertin Poirée.

Création composée de 6 solos pour 6 danseurs sur « le mode d’un déambulatoire chorégraphique », il y sera question de corps, de sensualité, de gourmandise, de chutes et d’abandon. Réservation obligatoire. Plus d’info par ici >.


# Festival Incandescences du 8 mars au 13 avril.


Danse Dense, pôle d’accompagnement pour l’émergence chorégraphique poursuit, après ses Chantiers Mobiles #6 du mois dernier, son soutien à la jeune création avec Incandescences, festival des émergences chorégraphiques. De nombreuses créations sont ici proposées en des lieux partenaires. La soirée d’ouverture se tiendra au Point Ephémère avec 3 pièces, dont 2 d’entre elles (Pode Ser et She was Dancing) furent programmées au Théâtre 12 et à Micadanses dans le cadre des Rencontres chorégraphiques et de la soirée Dansorama organisées par Mouvement Contemporain l’année dernière. On retournera voir avec grand plaisir ces pièces qui avaient suscité grandement notre intérêt lorsque nous les avions découvertes. Programme complet du festival par ici >



# Week-end Ouverture au CND Pantin les 10 & 11 mars.

Comme chaque année le Centre national de la Danse fête le début de sa saison avec un week-end dédié à la danse dans tous ses états. Au programme une exposition, L’œil la bouche et le reste, des ateliers, performances, spectacles, une librairie itinérante et une soirée Kill the Dj (entrée gratuite). Nombreuses performances sonores cette année pour accompagner et poursuivre le geste et le mouvement. Les ateliers sont aussi une bonne occasion de se confronter à d’autres techniques/pratiques de la danse (hip hop, danses africaines, dancehall, yoga…) et/ou approcher des pièces de répertoire (Nijinski, Carolyn Carlson, Catherine Diverrès). Ce week-end ouvre la saison du CND qui se poursuivra jusqu’en mai avec spectacles et conférences d’artistes. Pour en savoir plus sur ces 2 jours et au-delà >.


# Séquence danse au 104 du 13 mars au 14 avril.
Riche et variée, une programmation dans laquelle on peut déjà recommander quelques pièces : l’énergique Auguri de Olivier Dubois, She was Dancing et son épure minimaliste et déconstructiviste par la Cie Labkine, le mystérieux Plexus de Aurélien Bory avec Kaoro Ito, ou bien la dernière création Même de Pierre Rigal. Programme complet >.


# 21 Pornographies de Mette Ingvartsen du 22 au 24 mars au Centre Pompidou.
Mette Ingvartsen revient une nouvelle fois au Centre Pompidou, quelques mois après la belle reprise de To come (extended) dans le cadre du festival d’Automne. C’est en performance solo qu’elle aborde une nouvelle fois ses thèmes de prédilection autour du corps, de la sexualité et de leurs représentations. Une rencontre est proposée avec la chorégraphe à la suite de la représentation du 23 mars. 
Plus d’info par ici >.


# Sunny d'Emanuel Gat et Awir Leon, du 22 au 26 mars avec le Théâtre de de la Ville.

Emanuel Gat est un chorégraphe que l'on apprécie beaucoup. Comme Yuval Pick et Hofesh Shechter, il est de ceux passés par la Batsheva Dance et qui développent un vocabulaire tout à fait fécond et singulier. Programmé par le théâtre de la ville, c'est à la Cité de la Musique que l'on pourra voir cette création datée déjà de 2016. Malheureusement les représentations semblent être pratiquement complètes et par ailleurs la Cité de la Musique ne nous semble pas être le lieu le plus idéal pour apprécier un spectacle de danse à sa juste mesure. On peut toujours tenter d’obtenir une place en se rendant sur le site du Théâtre de la Ville par ici >. Ou bien se consoler en regardant l'enregistrement filmé dans son intégralité au festival Montpellier Danse de 2016 >.


# Sons of Sissy de Simon Mayer du 28 au 30 mars au Centre Pompidou.

D’origine autrichienne, Simon Mayer se propose de réinterpréter les danses folkloriques du Tyrol. Alessandro Sciaronni s’était déjà essayé à cet exercice avec brio dans sa pièce Folk’s will you still love me tomorrow ? On est donc curieux de voir quelles déclinaisons et propositions chorégraphiques en fera le chorégraphe autrichien. Plus d’info par ici >.


# Signes de Printemps du 22 mars au 14 avril au Regard du Cygne.

Le Regard du cygne est une jolie petite salle du haut de la rue de Belleville qui organise plusieurs fois dans l’année des évènements autour de la danse. Rappelons que l’endroit fait partie de Paris Réseau Danse, qui avec Micadanses, l’Atelier de Paris - Carolyn Carlson et l’Etoile du Nord, participe à l’accompagnement de jeunes compagnies. Ce printemps, les chorégraphes bien connues Brigitte Seth et Roser Montiló Guberna signent la programmation de ce 6ème festival à découvrir par ici >.


# Festival Etrange Cargo à la Ménagerie de verre du 20 Mars au 14 avril.
Comme tous les ans ce festival maintient sa ligne transdiciplinaire en présentant des artistes aux pratiques artistiques variées, allant de la danse à la littérature, et pour lesquels le corps est tout autant objet que sujet d’expérience. Programme à découvrir >


# Le Bain de Gaëlle Bourges à l’Atelier de Paris–Carolyn Carlson du 29 au 31 mars.


Gaëlle Bourges, dont nous avions parlé dans notre newsletter de décembre à propos de sa création Conjurer la peur, poursuit ici son questionnement sur la représentation des corps dans la peinture à partir du tableau de Diane au bain du Musée des Beaux-arts de Tours. C’est un spectacle qui s’adresse également aux enfants (à partir de 6 ans) avec des représentations en journée. Plus d’info par ici >.