A voir et à danser : agenda de septembre 2019

C'est pour bientôt !

Le Festival d'Automne.

Comme chaque année, le Festival d'Automne se propose de nous accompagner durant plusieurs semaines avec une large programmation consacrée au théâtre, à la musique, aux arts plastiques et bien entendu à la danse. Cette année le focus est mis sur Merce Cunningham, disparu il y a dix ans. Le festival n'a pas de lieu en propre, c'est donc dans des lieux partenaires qu'il faudra se rendre pour découvrir toute l'étendue et la richesse de la programmation à consulter au plus vite sur le site du festival.
festival d'automne

< Le Théâtre de la Ville - Espace Pierre Cardin >

# Infini de Boris Charmatz du 10 au 14 septembre.
Avec cette création Boris Charmatz entreprend de se frotter à la question de l'infini. On se rappelle qu'avec sa pièce intitulée 10000 gestes il y était déjà question du multiple, de la multitude et d'une forme d'infini dans ces 10000 gestes qu'on était bien en mal de décompter tant ils excédaient le regard. Dans cette nouvelle création, les interprètent danseront tout en comptant, "à l'endroit, à l'envers, vers l'infiniment petit et l'infiniment grand, en solitaire ou à l'unisson, pour marquer la mesure ou défier le temps" (Entretien avec Boris Charmatz), cela afin de mettre à l'épreuve ces moments de friction entre ce qui s'énonce par la voix et le mouvement du corps. Donner corps à l'infini, tel semble être le nouveau grand défi du chorégraphe. Réservation auprès du Théâtre de la ville ou du Festival d'Automne.
festival d'automne

< CN D >

# Musicircus le 28 septembre de 14h à 22h en continu, entrée libre.
Il revient au Centre national de la Danse d'accueillir, dans le cadre du Festival d'Automne, la première manifestation consacrée à Merce Cunningham. Pour l'occasion le CND, rappelant que John Cage fut le directeur musical de sa compagnie jusqu'à sa disparition en 1992, a souhaité mettre en avant la relation tout à fait féconde que les deux hommes ont entretenue. Ainsi sera réactivé la pièce Musicircus qui prendra la forme d'un "chaos organisé" avec des performances, de la danse, des conférences, des studios jusqu'au bord du canal. Le CND lance à cette occasion un appel à participation à celles et ceux, amateurs ou professionnels, désireux de s'investir dans cette (ré)activation inédite. Pour participer toutes les infos sont par là >.
Musicircus
# Danses partagées les 28 et 29 septembre.
Ce même weekend, le CND ouvre sa saison avec Danses partagées, rendez-vous incontournable de la pratique amateur. Echauffement, répertoire Cunningham ou Marthe Graham, voguing, country, disco, etc., ces ateliers sont accessibles à tous. Il reste encore de la place... Réservation par ici >.

< Centre Pompidou >

# Panoramix de La Ribot du 14 au 22 septembre.
Le Festival d'Automne offre à La Ribot, danseuse, chorégraphe et performeuse tout à fait singulière dans le paysage de la danse contemporaine une place non négligeable dans sa programmation puisque six de ses projets seront repris et réactualisés pour l'occasion. Le premier d'entre eux propose ici un condensé ou plus exactement un panorama de ses Pièces distinguées conçues sur plusieurs années. Dans un espace ouvert dans lequel le public peut déambuler à sa guise, la performeuse qui se présente nue va successivement se saisir d'objets et vêtements disposés au sol ou scotchés au mur pour activer de petits tableaux de quelques minutes qui se succèdent au gré de ses transformations et déplacements à travers l'espace d'exposition. Car il s'agit bien là, aussi, de sortir de l'espace scénique et de faire du corps et de ses actions un objet d'exposition. Réservation : Centre Pompidou ou Festival d'Automne.
festival d'automne

# CROWD de Gisèle Vienne du 25 au 28 septembre.
Gisèle Vienne, habituée du Centre Pompidou, y revient cette fois-ci avec une pièce de groupe constitué d'une quinzaine de jeunes d'interprètes. Exaltation des sentiments, violence, rituel sont les thèmes que développe la chorégraphe, appuyée par une bande son électro qui puise dans l'histoire de ce genre musical. Réservation : Centre Pompidou ou Festival d'Automne
festival d'automne

# Put your heart under your feet... and Walk de Steven Cohen du 19 au 21 septembre.

Signalons également la performance du chorégraphe Steven Cohen également en partenariat avec le Festival d'Automne. Réservation : Centre Pompidou ou Festival d'Automne.

< Théatre de la Ville / Les Abbesses >

# Danse élargie du 14 au 25 septembre.
Le théâtre de la Ville ouvre sa saison au Théâtre des Abbesses en mettant en avant quelques lauréats de son concours Danse élargie qui se tient tous les deux ans. Séance de rattrapage bienvenue si l'on n'a jamais assisté à ce concours toujours riche en bonnes surprises. Info et réservation par ici >.

# Rétrospective de Jérôme Bel du 27 au 29 septembre.
C'est un document filmique qui nous est présenté ici : montage d'images sur plus de 20 ans de créations, soit 18 danses issues des pièces de Jérôme Bel, mises en relation par un travail de montage pour mieux nous faire entrer dans les préoccupations majeures du chorégraphe. Réservation : Théâtre de la Ville ou Festival d'Automne. Jérôme Bel présentera également sa pièce Isadora Duncan du 3 au 5 octobre au Centre Pompidou.

< Centre Wallonie-Bruxelles >

# Elsa Chêne et Pietro Marullo le 13 septembre.
Programmés aux Abbesses dans Danse élargie dont nous avons parlé plus haut, le Centre Wallonie-Bruxelles invitent les 2 chorégraphes à montrer leur travail sous un angle différent, à la fois dans la galerie et dans le théâtre. Plus d'info par ici >.

< Lafayette Anticipations >

# Festival Echelle Humaine du 16 au 22 septembre.
La fondation d'entreprise Lafayette Anticipations inscrit pour la deuxième année consécutive son festival Echelle Humaine dans le cadre de la programmation du Festival d'Automne et offre l'architecture du bâtiment construit par Rem Koolhaas à six propositions chorégraphiques. A noter des sessions Warm up ouvertes à tous, les weekends, pour l'achat d'une place de spectacle. Info et réservation >.

< Micadanses >

# Festival Bien Fait du 16 au 27 septembre. 
Micadanses fait sa rentrée avec une programmation de pièces dont les auteurs ont tous en commun d'avoir été en résidence à Micadanses ou bien d'y avoir dispensé leur enseignement. Un trait d'union qui autorise donc la confrontation entre des "esthétiques" probablement différentes mais dans un lieu dont la mission essentielle est justement d'être le creuset bouillonnant de la jeune danse contemporaine. Cinq dates à retenir donc avec deux spectacles par soirée. Réservation et dates de la programmation par ici >.
micadanses

< Le Carreau du Temple >

# The Gyre par la cie Tumbleweed le 1er octobre.
Nous avions découvert cette pièce de la compagnie Tumbleweed au dernier festival Signe de Printemps au Regard du Cygne. Et ce fut pour nous une des plus belles surprises. On salue donc cette programmation au Carreau du Temple en Partenariat avec L'Etoile du Nord dans le cadre de son festival Avis de Turbulences.
Se déplaçant autour d'un centre commun, le duo de danseu-r-se développe à partir d'une marche simple, circulaire et synchronisée une chorégraphie de plus en plus sophistiquée ou chaque mouvement est le développement logique de celui qui l'a précédé : répétition et différence, flux et mouvement perpétuel desquels se dégage une véritable sensualité du geste, le tout soutenu par une création musicale hypnotique. Réservation par ici >
cie Tumblewed

# Dirty Dancers de Anna Çhirescu et Grégoire Schaller.
Dans le cadre de cette même programmation du festival Avis de Turbulences on pourra découvrir une autre création dans la même soirée qui "questionne le rapport à la perfection, au spectaculaire, au risque et aux icônes". Plus d'info par ici >.

< L'Etoile du Nord >

# Avis de Turbulence du 26 au 22 octobre.
Le festival Avis de Turbulence ne s'arrête pas à la seule programmation du Carreau du Temple. L'Etoile du Nord invite en son lieu d'autres jeunes compagnies, entre hip hop et contemporain, dont l'excellent She was Dancing de Valeria Giuga. Découvrez toute la programmation >.
Etoile du Nord

< Musée d'Orsay >

# Exposition Degas à l'Opéra au Musée d'Orsay du 24 septembre au 19 janvier 2020.
Connu comme le "peintre des danseuses", on en a oublié que Degas était un peu plus que cela et que son attachement à l'Opéra excédait son seul intérêt pour la danse et le mouvement. C'est ce que vise à montrer l'exposition qui va s'ouvrir au Musée d'Orsay : l'opéra, sous toute ses formes, comme source d'inspiration permanente de l'artiste pendant plus de 30 ans. Plus d'info >.

< Théâtre national de la Danse de Chaillot >

# Tout doit disparaître de Philippe Découflé du 27 au 6 octobre.
Philippe Découflé, formé à la danse contemporaine mais également aux disciplines du cirque, influencé par Alwin Nikolais, et dont on connaît l'inventivité visuelle et un certain goût pour la loufoquerie propose dans tous les espaces du théâtre de Chaillot une déambulation libre pour y découvrir des extraits de 35 ans de créations de Tranche de Cake (1984) à Wiebo (2016). Un système de pass permet de choisir son programme et de découvrir l'ensemble des propositions à son rythme. Un belle idée pour découvrir également les espaces inhabituels du théâtre. Info par ici >.

tout droit réservé @ A voir et à danser