A voir et à danser : Agenda de novembre 2019

C'est pour bientôt !

En ce mois de novembre, les festivals de danse à Paris se suivent, se croisent et ne se ressemblent pas forcément.
______________________
@ Signes d'Automne jusqu'au 22 novembre.

< Le Regard du Cygne >

Marco Chenevier
Après l'ouverture du festival Signes d'Automne le 30 octobre avec le solo Fenomeno de la chorégraphe Laura Simi, le Regard du Cygne attaque la première semaine du mois de novembre avec une programmation quasi quotidienne :
# Le mardi 5 on retrouvera la Cie Caminante et ses animans, êtres hybrides à mi-chemin entre l'humain et l'animal. Il s'agira avec le trio de danseurs de la compagnie, de suivre cette transformation des corps qui renvoie l'homme à sa condition d'animal. Déjà présents au printemps dernier dans la programmation du festival Signes de printemps, on suivra l'évolution de leur travail dans une version plus longue au sortir de leur résidence de travail. C'est à 16h et c'est gratuit sur réservation.
# Du 5 au 6, Les spectacles Sauvages accueilleront chaque jour 4 jeunes artistes-chorégraphes qui proposeront des formes courtes. Discussion au bord du plateau avec le public à l'issue des représentations à 16h et 20h.
# le samedi 9, journée Family Day avec un spectacle dès 10h30 et des ateliers parents-enfants dont une sieste chorégraphique, le tout sous l'égide de Christina Towle artiste associée à la programmation. Amenez donc vos enfants pour leur faire découvrir l'univers de la danse et de ses bienfaits ! Gratuits pour les moins de 12 ans.
# Le 9 à partir de 16h30 vernissage de l'exposition Danses d'Intérieur de la chorégraphe Lotus Eddé-Khouri, travail réalisé avec les habitants de Nancy et ceux des 19ème et 20ème arrondissements de Paris.
# Les 14 & 15 novembre Lotus Eddé-Khouri et le plasticien/performer Christophe Macé présenteront Fatch, pièce constituée de miniatures chorégraphiques, entre danse, performance, sculpture et installation sonore puisque chacune d'entre elles s'accompagne aussi d'une chanson remixée et réarrangée qui en est le point de départ.
# le 19, Bach Sonate E Danzate de Marco Chenevier, en répétition publique. 
# Les 21 & 22 novembre, soirée partagée. Soirée partagée entre 2 jeunes chorégraphes : on retrouvera Eva Assayas dans un solo intitulé Le vrai lieu, dont on avait pu voir une étape de travail prometteuse au printemps dernier, et qui trouve son origine dans le roman inachevé de Camus Le Premier Homme. Le second solo à découvrir sera celui de Marie Simon : Soie.
Plus d'infos et réservations sur le site du Regard du Cygne >.
______________________
@ Festival d'Automne jusqu'au 31 décembre.

Petite sélection non exhaustive :
< Théâtre de la Ville / Théâtre des Abbesses >
# Ordinary People de Wen Hui et Jana Svobodová du 5 au 9 nov.
wen Hui & jana svobodova
L'une est chinoise, l'autre tchèque et toutes deux s'intéressent aux effets du communisme sur les habitants de leurs pays respectifs, ces gens ordinaires dont il est justement question dans le titre de leur pièce.
< Centre Pompidou >
# Moving in Concert de Mette Ingvartsen du 6 au 9 nov.
mette ingvarsten
Après sa série des Red Pieces centrée sur le corps et la sexualité que l'on a pu voir au Centre Pompidou, la chorégraphe danoise fait retour, avec sa nouvelle création, à sa série précédente portant sur la matière intitulée The Artificial Nature. Ici le travail chorégraphique s'est fait à partir de la manipulation de sources lumineuses sous la forme de néons et interroge les rapports entre technologie et nature.   
# Le Sacre du printemps (2018) de Xavier Leroy du 21 au 23 nov.
Xavier Leroy reprend ici une pièce dansée en solo à l'origine. S'inspirant d'un documentaire sur l'Orchestre philharmonique de Berlin exécutant Le Sacre du Printemps de Stravinsky, le chorégraphe fait de la gestuelle du chef d'orchestre l'enjeu même de la pièce : donner à voir ce qui est habituellement caché au public et seul visible de l'orchestre. Il en démultiplie même les possibles effets en laissant trois interprètes s'emparer de la partition et en livrer simultanément, face aux spectateurs, leurs propres 'gestuelles'.
< Théâtre de la ville / Théâtre du Châtelet >
# A Quiet Evening of Dance de William Forsythe du 4 au 10 nov.
Quatre ans après avoir mis fin à sa propre compagnie, William Forsythe revisite deux de ses pièces, Dialogue et Catalogue, et propose deux créations inédites avec 7 de ses fidèles danseurs dans une scénographie dépouillée pour aller à l'essentiel de son travail de déconstruction de la danse classique.   
< CND >
# Se Vende II + Another Distinguée + Happy Island de La Ribot.
another distinguée
Parallèlement à l'exposition (gratuite) Se Vende encore accessible jusqu'au 16 novembre, le focus mis sur la chorégraphe et performeuse s'achève avec comme point d'orgue Another Distinguée de la série des Pièces dinstinguées et la présentation de Happy Island, pièce coécrite avec la compagnie Dançado com a diferença composée de danseurs en situation de handicap. "Vibrant témoignage de vie autant que pur hommage au désir de danser, la pièce exalte ainsi sur scène la beauté insoupçonnée de ces corps émancipés, qui tiennent leur force de leur indiscipline". Info et réservation sur le site du CND ou du festival.
< Lafayette Anticipations >
# Warm Up Session avec La Ribot le 3 nov.
Par ailleurs Lafayette Anticipations propose une Warm Up Session, soit une petite séance de training avec la chorégraphe elle-même, suivie d'une discussion et d'un échange sur son travail. C'est gratuit mais la réservation est obligatoire par ici >.
< Théâtre de la ville / Théâtre du Châtelet >
# Merce Cunningham par le Ballet de l'Opéra de Lyon du 14 au 20 nov.
Pour celles et ceux qui n'auraient jamais vu une pièce de Cunningham, voilà présentées par le Ballet de l'Opéra de Lyon 3 pièces comme autant de balises dans l'oeuvre du chorégraphe : Summerspace de 1958, Exchange de 1978 et Scenario de 1997, soit une belle synthèse de plusieurs décennies de créations.
Il est encore possible de réserver pour tous les spectacles directement sur le site du festival d'automne par ici >.
________________________________
@ Les Inaccoutumés du 12 nov. au 7 déc.

< La Ménagerie de verre >
Ce festival est toujours l'occasion de découvrir des artistes qui sortent des sentiers battus et proposent des formes performatives avec lesquelles nous ne sommes pas toujours accoutumés. C'est justement l'occasion de s'y arrêter et qui en fait son grand intérêt. De cette programmation on retiendra déjà pour notre part :
# M/Others de Eszter SALAMON les 23 & 24 nov.
La chorégraphe poursuit avec cette création son travail d'exploration des liens transgénérationnels entre mère et fille.
# Noisy Channel 2 de Liz Santoro et Pierre Godard les 29 et 30 nov.
Nous avions pu assister à une première version donnée sur la péniche La Pop en mars 2018, on se réjouit donc de revoir les 2 chorégraphes donner cette pièce pour 3 danseurs dans un espace plus grand. On y retrouve les thèmes qui leurs sont chers notamment la relation entre texte et mouvement, information et transmission à partir de la question du 'comptage' en danse. On peut lire notre chronique précédente de la pièce par ici >.
Plus d'info sur la programmation et réservations >.
______________________
@ New Settings / Fondation Hermès.

< Théâtre de la Cité internationale >
Le théâtre de la Cité internationale accueille du 14 au 30 novembre, New Settings le programme de soutien de la Fondation d’entreprise Hermès en direction de la création.  L’ensemble de la programmation théâtre, musique, arts visuels et danse est consultable par ici >. Du côté de la danse, trois chorégraphes sont à l’honneur. 
# Chiquenaudes et Romance en stuc de Daniel Larrieu du 14 au 16 nov.
romance en stuc
Daniel Larrieu, l'une des figures majeures du renouveau de la danse en France dans les années 1980, réactive avec une nouvelle génération de danseurs deux pièces emblématiques de son répertoire. A voir sans nostalgie et avec délectation.
# Arcana Swarm de Kat Válastur du 28 au 30 nov.
On ne connaît pour notre part qu'une seule pièce de cette jeune chorégraphe qui présente ici le 3ème volet de sa trilogie The Staggered Dances of Beauty. Arcana Swarm traite des corps et de leurs transformations sous le signe des mutations qu'elles soient environnementales ou digitales. A découvrir...
# Fofo de Ana Rita Teodoro les 28 et 29 nov.
La chorégraphe s’empare ici du phénomène kawaï très répandu au Japon et qui se manifeste par cet intérêt tout à fait particulier des adolescents ou des plus grands pour ces créatures (virtuelles) aux grands yeux et au poil doux. Repli régressif ou douce rébellion contre le monde des adultes ?
______________________
< Théâtre national de la danse de Chaillot >

# Programme danse/jeunesse.
En ce mois de novembre, le théâtre de Chaillot s’adresse, avec sa programmation danse, plus particulièrement à un public jeune. Qu'il s'agisse de Jann Gallois, Tatiana Julien ou de Kader Attou les 3 spectacles sont estampillés jeunesse mais pour autant ne laisseront pas insensibles les plus grands. Jann Gallois, jeune chorégraphe venue du hip hop, nous avait séduit avec Quintette sa précédente pièce de groupe. On espère retrouver la même inventivité dans Samsara, nouvelle création pour plusieurs danseurs. Tatiana Julien livrera un solo tout en énergie avec Soulèvement comme un écho à sa précédente pièce Turbulence. Quant à Kader Attou le plus connu des trois, son hip hop mis au service d'une poésie optimiste devrait ravir toutes les générations de spectateurs de Chaillot. 
Programme complet par ici >.

< Atelier de Paris >
# Fantasia de Ruth Childs les 12 et 13 nov.
Surtout connue pour avoir repris et performé les pièces de sa très célèbre tante Lucinda Childs, Ruth présente sa deuxième création sous la forme d'un solo aux références et réminiscences musicales multiples. Le titre même interpelle, il peut se lire comme une référence au dessin animé de Walt Disney, en tant qu'il expérimente de manière inédite pour son époque en 1940 les liens entre musique (huit compositeurs classiques étaient convoqués) et séquences animées. Ruth Childs joue à sa manière ce rapport de la musique et du mouvement sur une scène dépouillée pour donner corps à ses souvenirs musicaux d'enfance. 
Plus d'info et réservation >.
______________________