Whales de Rebecca Journo

Avec Whales Rebecca Journo nous offre une plongée dans les abysses.

Nous avions découvert la danseuse et chorégraphe Rebecca Journo avec son dyptique L'Epouse (2018) et La Ménagère (2019), 2 solos dansés d'une beauté troublante et d'une inquiétante étrangeté (lire notre article par ici). Danse Dense #Lefestival nous a donné l'occasion de découvrir Whales, une pièce dansée en trio datée de 2020, dont la matière chorégraphique s'inspire du chant des baleines.
Whales, chorégraphie de Rebecca Journo Collectif La Pieuvre
Whales ©Claudiu Popescu

Comme avec ses précédentes créations il n'y a pas dans Whales de réelle frontalité avec le public. Ici les spectateurs prennent place tout autour du plateau, dans une atmosphère sombre nimbée d'une couleur bleutée diffuse. Peu à peu l'espace sonore se remplit de l'enregistrement du chant de baleines. Notre voyage dans les profondeurs de ce monde peut commencer. 

Une à une, presque imperceptiblement, comme émergeant de la nuit noire d'un fond marin, les trois interprètes prennent lentement possession du plateau. Elles semblent se déplacer par glissements, quelques fois proches à frôler les spectateurs. Les corps ondulent du bassin jusqu'au sommet de la tête, les bras le long du corps. Les regards étranges restent dirigés le plus souvent vers un point en hauteur, comme un appel de la surface. Les nuques se tordent, les dos se cambrent, les bassins pointent en arrière. On doute fort que les cétacés possèdent ces capacités physiques, pourtant la métamorphose des corps nous amène au plus près de ces monstres marins. 

Jusque-là "dispersées" sur le plateau, les trajectoires des 3 danseuses se croisent, de brèves proximités s'installent, les corps se rapprochent gardant leurs mouvements d'ondulation puis se séparent à nouveau. Enfin se retrouvant irrésistiblement au centre du plateau, les déplacements se resserrent, s'accélèrent et les ondulations s'accordent à l'unisson sur la brillante création sonore de Mathieu Bonnafous. Les danseuses entament alors un remarquable ballet à trois jusqu'à l'épuisement. Les abysses se refermeront alors sur ces nobles créatures qu'il nous aura été permis d'approcher ce soir-là par le pouvoir de la danse, du son et de la lumière. Magnifique !

Vu au festival Danse Dense le 15/12/2022 au Théâtre Le Colombier à Bagnolet.
Chorégraphie : Rebecca Journo /
Collectif La Pieuvre. Interprétation : Rebecca Journo, Lauren Lecrique, Véronique Lemonnier.
 
Whales de Rebecca Journo